Se nourrir par le toucher
Tantra thérapeutique
"Mon chemin d'éveil me mène vers la sexualité
et je l'accueille comme il s'ouvre devant moi"
 
Podcast
Parcours de tantrikas : 
Elles ont du plaisir à être Femmes
Le postulat
Cinq Femmes tantrikas ont accepté de partager leur singularité dans le but de nourrir et de sentir les bienfaits de l’appartenance au Féminin le temps d'un cercle de parole. Elles se sont exprimées dans une grande liberté, merci à Rose, Gwen, Apolline, Aurore et Agapée pour leurs témoignages authentiques et leur belle complicité.

Il peut arriver à une Femme de ne pas se sentir la légitimité d'appartenir au grand Féminin. À force de ne pas écouter ses cycles, ses désirs, ses émotions, ses besoins - parce qu'on ne lui a pas appris, ni transmis -  il devient très difficile de vivre pleinement le plaisir simple d'être Femme.

On a besoin de précieuses paroles, de regards, de récits et de vérités pour participer à l’écriture de l’histoire collective de nos mères, de nos sœurs, de nos filles !

Venir prêter le cœur et l'oreille à ce temps de ressource, d'aspiration à l’ouverture, à l’Être au Féminin, pourrait bien nourrir celles et ceux qui s’en saisiront au vol !

ECOUTER L'AUDIO
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

33 min

Mots-clés : confiance, sororité, douceur, spiritualité, sensualité, sexualité, autorisation, plaisir, puissance, pardon.
Vocabulaire : "shakti" est un terme qui désigne la femme et "shiva" l'homme. Le "temple" est le lieu où se pratiquent les structures tantriques.
Réservé aux adultes
Accéder à la version longue d'1h04 sur odysee.com
odysee.png
La démonstration

Ces Femmes nous expliquent comment grâce au Tantra elles ont repoussé leurs limites pour assumer leur Femme intérieure et comment cela a fait grandir leur confiance en elles et l’énergie qu’elles dégagent.

C’est bon aussi d’entendre qu’elles ont appris à ne plus critiquer leur corps, en prenant conscience qu'il était sacré.

Elles osent parler de leur sexualité avec leur partenaire, en disant ce qui leur fait du bien (ou pas) et faire des demandes. Aujourd’hui, pour elles, un vrai partage est possible.

Ces témoignages nous apprennent comment ces Femmes ont chassé les peurs, les culpabilités et les multiples jugements sur la sexualité dont elles avaient hérité et qui les coupaient d’une partie d’elles-mêmes.

L'affirmation
Rose 
57 ans, divorcée, 2 enfants, infirmière libérale :
« Les shivas que j'ai rencontré dans ces moments thérapeutiques m'ont beaucoup soigné avec leur toucher bienveillant. Aujourd'hui cet évènement (référence au viol qu'elle a subi il y a 15 ans) n’a pas de conséquence négative sur ma vie de Femme et dans ma sexualité, je dirais même au contraire, ça m'a donné comme une 2e vie ! »
Gwen
41 ans, célibataire sans enfant, responsable communication :

« Avant je faisais l’amour mais ce que je pensais être une plage de sensations maintenant je me rends compte que c’est juste un grain de sable de toutes les sensations qui peuvent exister dans mon corps »

Apolline

36 ans, en couple sans enfant, animatrice en cosmétique :

« Ma toute dernière histoire de cœur m'a vraiment fait toucher le fond et la notion de pardon aux hommes (ritualisée dans les stages) m'a permis de m'ouvrir aux autres hommes et ne pas leur faire payer ce que les autres m'avaient fait, le mal que j'ai pu ressentir »

Elles ont retrouvé le chemin capital les menant à leur part créative, instinctive, pour "accéder à la source de leur réservoir vital" (sic Agapée.

Venez découvrir au travers de leurs paroles, qu'il est possible de se nourrir du lien avec le masculin et de ressentir du désir pour d’autres hommes sans pour autant tromper sa relation de couple.

Quand depuis l’enfance nous n’avons pas entendu dans notre entourage que "c’est bon d’être une Femme", il faut aller à la rencontre de celles qui sont heureuses de l’être et qui le disent ! On a besoin de cette dynamique, de cette douceur, de se soutenir, de se rencontrer, de partager et de le transmettre à nos filles !
Aurore
42 ans, célibataire, une fille, infirmière :
« Le Tantra m'a permis d'aller à la rencontre de ma partie animale et de la vivre, de rencontrer ma puissance et de pouvoir l’exprimer et d'être en contact avec mon désir, le vivre de manière beaucoup plus consciente, (le Tantra m'apporte) de la conscience que je peux transposer dans mon quotidien. »
Agapée
38 ans, mariée, 2 filles, fondatrice d'une école Montessori : 

« J'ai trouvé un parallèle avec le tango argentin, dans cette rencontre il y a un contraste entre l’union de shiva et shakti, masculin et féminin, qui est en même temps extrêmement forte et extrêmement ponctuelle, ce qui permet d’être totalement soi-même. Et dans le tango c'est comme ça, on va dans les bras d'un homme, on donne tout et on prend tout, on s’éclate et après on se salue ! Et en fait c'est très beau et c'est dans un profond respect mutuel. »

Papillon bleu